Quel moyen de transport utilisez-vous?

Sur la route, chacun doit faire preuve de vigilance. C’est d’autant plus le cas des automobilistes envers les usagers ‘faibles’ tels que les cyclistes car ceux-ci ne bénéficient pas d’une carrosserie pour se protéger. Une collision ou une chute peut donc avoir de graves conséquences.

Voici un petit aperçu de quelques situations où il convient d’ouvrir l’œil afin de cohabiter en tout sécurité avec les cyclistes.

L’ouverture de portières

En agglomération, soyez toujours vigilant avant d’ouvrir votre portière. Vous pourriez provoquer la chute d’un cycliste. Vos rétroviseurs sont vos meilleurs alliés pour éviter l’accident !

Le dépassement

Lorsque vous dépassez des cyclistes, signalez votre manœuvre à l’aide de votre clignotant afin que les véhicules qui vous suivent ne soient pas surpris par la présence, devant eux, de cyclistes.

Pensez également à réduire votre vitesse et laissez une distance de sécurité d’au moins 1 mètre entre vous et le cycliste.

En fin de dépassement, vérifiez que le dernier cycliste à doubler apparaît bien dans votre rétroviseur avant de vous rabattre sur la droite de la chaussée.

Les infrastructures réservées aux cyclistes

Respectez les infrastructures réservées aux cyclistes (pistes cyclables, avancées pour cyclistes) pour que ces derniers ne doivent pas faire de manœuvres dangereuses. Notez d’ailleurs qu’il est interdit de stationner ou de s’arrêter sur un passage pour cyclistes

‘SUL’

Un SUL (Sens Unique Limité) est une voie à sens unique dans laquelle les cyclistes ont le droit de rouler à contresens. L’objectif est en général de leur éviter un détour ou une rue dangereuse. Restez donc vigilant lorsque vous empruntez ces voies.

pan2

De manière générale, lorsque vous apercevez des cyclistes, adoptez une conduite préventive. Gardez à l’esprit que vous partagez la route avec eux et qu’ils ne sont pas toujours visibles avec leur fine silhouette. Adaptez donc votre vitesse à l’approche d’un cycliste, évaluez correctement la distance de freinage, anticipez les situations à risque (présence d’un cycliste dans un carrefour, à un rond-point, etc.).

En route pour un trajet à vélo ? Ballade touristique, chemin quotidien ou encore sortie sportive de la semaine, dans tous les cas, la sécurité ne s’improvise pas ! Vous trouverez ici tous les conseils pour un trajet agréable en toute sécurité.

… bien équipé

Le code de la route prévoit qu’un vélo ordinaire doit être muni des éléments suivants :

illu velo-01

Et pour les vélos spécifiques ?

Vélo de course  (vélo avec un guidon de course, des pneus d’une largeur de maximum 25 mm et pas de porte-bagages.) : les catadioptres sont obligatoires uniquement s’il circule la nuit ou si la visibilité est réduite à moins de 200 m. S’il est équipé d’un ou deux garde-boue, un catadioptre avant blanc et un catadioptre arrière rouge sont toujours obligatoires, même de jour.

Vélo tout-terrain (vélo avec minimum deux dérailleurs actionnés depuis le guidon, des roues de 65 ou 70 cm de diamètre et pas de porte-bagages.) : les catadioptres sont obligatoires uniquement s’il circule la nuit ou si la visibilité est réduite à moins de 200 m. S’il est équipé d’un ou deux garde-boue, un catadioptre avant blanc et un catadioptre arrière rouge sont toujours obligatoires, même de jour.

Vélo à petites roues (vélos pliables, minivélos, vélos pour enfant, etc. avec des roues de maximum 50 cm de diamètre.) : catadioptres obligatoires uniquement s’il circule la nuit ou si la visibilité est réduite à moins de 200 m.

Un vélo en ordre est également un vélo bien entretenu. N’hésitez donc pas à lui faire subir un petit check-up régulier (pneus en bon état et bien gonflés, rayons bien tendus, freins lubrifiés, usure de la chaine, …) !

… visible et prévisible

Privilégiez des vêtements et un casque clairs ou de couleurs vives et n’hésitez pas à porter des accessoires réfléchissants lorsque le jour tombe (si vous n’êtes pas fan du gilet fluo, il y a aussi des brassards, des bandes réfléchissantes pour les chevilles, des housses pour sac à dos, …). En cas de balade nocturne ou de mauvaise visibilité, n’oubliez pas d’ajouter un feu blanc ou jaune à l’avant et un feu rouge à l’arrière (visible à 100 m) à votre équipement obligatoire.

La visibilité passe aussi par le fait de vous assurer que les autres usagers vous ont vu et ont saisi votre intention avant tout changement de direction. Le contact visuel, votre sonnette et vos bras sont les outils essentiels pour y parvenir !

… à ma place

Présence d’une piste cyclable ?

Si elle est praticable, vous êtes obligé de l’utiliser. Soyez prudent car la piste cyclable ne vous est généralement pas exclusivement réservée. Vous pouvez y rencontrer des gens en cyclomoteur, en trottinette ou même en rollers… La courtoisie est donc de mise pour assurer le partage entre les différents usagers. En fin de piste cyclable, même si vous êtes prioritaire, vérifiez qu’aucun véhicule n’arrive et arrêtez-vous si besoin.

Piste cyclable

 

Pas de piste cyclable ?

Sur la chaussée, vous devez rouler à droite. Positionnez-vous à 1m du bord ou des véhicules en stationnement. Cela vous permettra notamment d’éviter les portières qui s’ouvrent soudainement.

Vous pouvez rouler à deux de front mais vous êtes tenu de toujours vous replacer en file indienne lorsque la route est trop étroite pour permettre le croisement. En dehors des agglomérations, vous devez également vous remettre en file indienne si un véhicule arrive par l’arrière.

pas de piste cyclable

Rouler à plusieurs ? Attention aux règles

Votre groupe se compose de moins de 15 cyclistes ? Vous devez suivre les mêmes règles qu’un cycliste isolé.

Votre groupe se compose de plus de 15 cyclistes ? Vous avez la possibilité de suivre les règles applicables aux cyclistes en groupe : vous n’êtes pas obligé d’emprunter la piste cyclable et vous pouvez rouler en permanence à deux de front sur la chaussée. Mais vous devez également respecter quelques petites obligations, notamment la nécessité d’être accompagné de deux capitaines de routes et de deux voitures d’escorte pour les groupes de plus de 51 cyclistes.

A partir de 150 cyclistes, le groupe doit être scindé.

Le dépassement : gaffe aux angles morts

Si vous décidez de doubler un bus ou un poids lourd, faites très attention car il y a de fortes chances qu’il ne vous voie pas. L’angle mort de ce type de véhicules est en effet plus large que celui des voitures et le temps nécessaire pour les dépasser est plus long. Comment s’y prendre ? Ne le collez pas, décalez-vous sur la gauche et cherchez le regard du conducteur dans le rétro. Vous devez vous assurer qu’il vous a vu avant d’effectuer le dépassement.

Bon à savoir : Pour tourner à droite, les poids lourds et les autobus sont obligés de se déporter davantage sur la gauche pour faire passer leur essieu arrière. En tant que cycliste, vous pensez avoir de l’espace mais en réalité, vous risquez de vous faire coincer lorsque le véhicule effectuera sa manœuvre sans vous avoir vu. Evitez de vous placer à côté d’un poids lourd ou d’un bus à l’arrêt et ne doublez pas par la droite.

Le rond-point

Les conducteurs qui roulent déjà dans le rond-point ont priorité. Ceux qui veulent y entrer doivent attendre que la voie soit libre pour s’engager. En arrivant à un rond-point, il faut donc ralentir et, si nécessaire, s’arrêter. Quand vous vous trouvez dans le rond-point, veillez à bien prendre votre place et à rouler au milieu de votre bande.

capture

 

Les voitures stationnées

Lorsque vous roulez à droite de la chaussée, vous longez régulièrement des voitures stationnées. Même si elles ont l’air totalement inoffensif, elles peuvent se révéler dangereuses ! Scénario typique : la portière de l’une d’entre elles s’ouvre brusquement ou une voiture qui, sans faire usage de son feu clignotant, quitte son emplacement de stationnement pour s’engager sur la chaussée.

Que faire pour éviter cela ? Soyez attentifs aux indices : les roues sont braquées ? Des personnes se trouvent dans le véhicule ? Le moteur fonctionne ? Si la réponse à l’une de ces questions est oui, il y a de fortes chances que la voiture se mette d’ici peu sur votre chemin.

Je prends à droite au feu rouge !

Depuis 2012, les cyclistes ont le droit de franchir certains feux rouges afin de tourner à droite. Mais cela ne vaut que pour les feux munis des panneaux B22 et B23.

 

Panneaux b22 et b23

 

Dans les autres cas, ils doivent, comme tous les autres usagers, s’arrêter jusqu’à ce que le feu devienne vert. Cette règle incite parfois certains cyclistes à franchir le feu rouge à des endroits où cela n’est pas permis, ce qui peut s’avérer très dangereux ! Les règles n’ont pas été établies par hasard et pour un trajet en toute sécurité, vous devez absolument mettre un point d’honneur à les respecter.

’SUL’?

UN SUL (Sens Unique Limité) est une voie à sens unique dans laquelle les cyclistes ont le droit de rouler à contresens. L’objectif est en général de leur éviter un détour ou une rue dangereuse. Les automobilistes qui y circulent ne s’attendent pas forcément à vous rencontrer. Restez vigilant et ralentissez toujours à la fin de la route même si vous avez la priorité et n’oubliez pas le contact visuel!

panneau SUL

J’utilise les chemins réservés pour ne pas être embêté mais…

Les utilisateurs des chemins réservés ont souvent une impression de sécurité qui les amène à être moins vigilants. Or, il est important de respecter certaines règles.

  • La convivialité est bien évidemment de mise. En tant que cycliste, prêtez attention aux autres usagers et montrez-vous courtois. Pour savoir qui peut utiliser ce type de chemin, il faut regarder le panneau qui se trouve à l’entrée. En général, vous êtes susceptible d’y rencontrer des piétons, des cyclistes, des cavaliers et même certains types de véhicules : agricoles, d’entretien, de contrôle, …
  • Roulez à droite pour éviter de gêner d’autres usagers.
  • Soyez particulièrement vigilant si vous croisez des enfants, ils peuvent parfois se montrer imprévisibles.
  • Aux accès et sorties de ces chemins, les croisements avec les routes sont fréquents, n’oubliez pas de céder le passage et vous rendre visible et… prévisible !

J'utilise un vélo électrique

Le secteur des vélos électriques est en pleine expansion. Pouvant atteindre une vitesse de 45km/h pour certains modèles, ces engins se profilent comme la solution pour éviter les embarras de circulation lors de déplacements domicile-travail. Vu l’enjeu, le code de la route a dû s’adapter. Focus sur ce que dit la loi en la matière :

tableau-velo-resume

 

Les associations de cyclistes

Provelo

Créée en 1992, Pro Velo est une association en constante évolution qui a défini pour les années à venir les objectifs suivants :

  • soutenir les cyclistes actuels et potentions ;
  • (ré)apprendre la conduite à vélo ;
  • diffuser une image positive du vélo ;
  • soutenir la politique cycliste

L’objectif général poursuivi par Pro Velo est d’améliorer la qualité et le cadre de vie en contribuant activement au transfert modal de la voiture vers le vélo.

Vous pourrez notamment trouver des conseils et de la documentation utile sur leur site.

http://www.provelo.be/fr

GRACQ

GRACQ – Les Cyclistes Quotidiens agit pour que toute personne souhaitant se déplacer à vélo puisse le faire dans les meilleures conditions possibles. Grâce au soutien de ses bénévoles, le GRACQ assure la représentation des cyclistes auprès des pouvoirs publics à Bruxelles comme en Wallonie et mène de nombreuses actions de sensibilisation, d’information et de formation.

Vous pourrez notamment trouver des conseils et de la documentation sur leur site.

http://www.gracq.org/

Pour approfondir sur ce thème:

Chargement des articles...

Aucun articles trouvés

Voir plus