Quel moyen de transport utilisez-vous?

Sur la route, chacun doit faire preuve de vigilance. C’est d’autant plus le cas des automobilistes envers les usagers faibles tels que les piétons car ceux-ci n’ont aucune carrosserie pour se protéger.

D’octobre à novembre, le nombre d’accidents corporels impliquant des piétons augmente considérablement. Principalement en cause : le manque de visibilité et le mauvais temps qui rendent leur détection plus difficile. Les conducteurs doivent donc redoubler de prudence surtout à hauteur des passages pour piétons.

Voici un petit aperçu de quelques situations où il convient d’être particulièrement attentif.

 

CONSEILS AUX CONDUCTEURS

  • Soyez attentifs à la présence de piétons, surtout en agglomération et à hauteur des passages pour piétons.
  • Faites attention lorsque vous sortez de votre allée ou d’un parking.
  • Évitez de vous engager sur un passage pour piétons si vous risquez d’y rester immobilisés, en cas d’embouteillage par exemple.
  • Si des piétons circulent le long de la chaussée, laissez un espace libre de 1 m en passant à leur hauteur.
  • Ne dépassez pas à hauteur d’un passage pour piétons, c’est interdit et dangereux. Un piéton est peut-être masqué par le véhicule que vous voulez dépasser.
  • Laissez les trottoirs libres pour les piétons (ne vous garez pas dessus).

La période d’octobre à mars est propice aux accidents impliquant des piétons. Principalement en cause : le manque de visibilité et le mauvais temps. Lorsque les nuits sont longues, le risque pour les piétons est maximum.

En tant qu’usager faible, le piéton doit donc veiller à toujours bien se faire repérer par les véhicules avant d’entamer la traversée d’une route.

Voici quelques conseils utiles pour circuler en toute sécurité !

 

Bien voir et être bien vu !

Cherchez un contact visuel avec le conducteur et indiquez lui vos intentions.

Même lorsque vous avez priorité, le conducteur peut ne pas vous voir vu !

Traverser à un endroit dégagé.

Si vous êtes masqué par un obstacle (bus, voitures stationnées, containers, etc.), arrêtez-vous à la limite et vérifiez qu’il n’y a pas de véhicule en approche avant de continuer votre traversée.

 

Traverser à un endroit sécurisé.

Marchez sur les dispositifs prévus pour les piétons et traversez sur les passages piétons en respectant les feux de signalisation.

Si il y a un passage pour piétons à moins de 30 mètres (l’équivalent de 6 voitures garées bout à bout) vous devez l’emprunter !

Ne pas prendre de risque et anticiper.

Soyez sûrs d’avoir le temps de traverser !

Même à 50 km/h, une voiture a besoin de 26 mètres pour s’arrêter, soit la longueur d’une piscine !

 

Se rendre visible.

Portez des vêtements clairs ou des accessoires rétro-réfléchissants quand il fait sombre. On vous verra à 150 mètres, soit l’équivalent d’un terrain de foot et demi, contre 20 mètres avec des vêtements sombres !

 

Pour approfondir sur ce thème:

Chargement des articles...

Aucun articles trouvés

Voir plus