Conduire sous l’influence de médicaments

*chiffres wallons – Enquête AWSR 2017

Effets sur la conduite

Somnolence, difficultés à se concentrer, troubles de la vue, vertiges, nausées, engourdissements, tremblements, etc.

Certains médicaments peuvent provoquer des effets secondaires qui influenceront vos capacités de conduite.

Attention, les médicaments disponibles sans ordonnance peuvent aussi avoir des effets secondaires : demandez toujours conseil à votre pharmacien.

Adoptez les bons réflexes

  • Consultez la notice d’utilisation et particulièrement les contre-indications en cas de conduite d’un véhicule.
  • Rappelez à votre médecin que vous prenez la route. Il vous dira quel impact vos médicaments peuvent avoir sur votre conduite.
  • Ne modifiez pas ou n’arrêtez pas vous-même votre traitement. Respectez bien les doses conseillées et les heures de prise de votre médicament.
  • Évitez de consommer de l’alcool et d’autres psychotropes (cannabis, etc.). Soyez prudent si vous prenez différents médicaments en même temps. Cela modifie les effets secondaires des médicaments.
  • Arrêtez de conduire si vous ressentez des effets secondaires comme de la somnolence, des vertiges, des troubles de la vue… La règle d’or : demandez toujours conseil à  votre médecin et à votre pharmacien !

Saviez-vous que ?

La conduite dans un état analogue à l’ivresse résultant de la prise de médicaments est punissable. Vous risquez une amende pénale, allant de 1 600 euros à 16 000 euros et une déchéance du droit de conduire.

Ces groupes de médicaments contiennent des substances qui peuvent altérer votre conduite :

 

Pour approfondir sur ce thème:

Chargement des articles...

Aucun articles trouvés

Voir plus