LE SAVIEZ-VOUS ?

La limite légale de consommation d’alcool au volant est

En moyenne, un verre d’alcool standard (dose « bar ») = 10g d’alcool pur

Simulateur d’alcool

Il y a la même dose d’alcool dans chacun de ces verres = 10g d’alcool pur

 

Les bières spéciales sont souvent servies en 33 cl et sont plus alcoolisées (8° à 10°) = 2 verres standards. Les cocktails (Margarita, Cosmopolitan, Gin tonic…) contiennent souvent entre 5 et 8 cl d’alcool fort = 2 verres standards.

Attention, à la maison, on a tendance à être plus généreux dans les quantités et dépasser la dose «bar» d’alcool. A titre indicatif, 1 cuillère à soupe = 1,5 cl

Chaque verre consommé fait monter le taux d’alcool de 0,20‰ à 0,25‰ en moyenne. L’augmentation du taux varie en fonction de l’état de santé, du degré de fatigue ou de stress, du tabagisme ou simplement des caractéristiques physiques de la personne. La prise de médicaments ou de drogue associée à de
l’alcool peut aussi avoir une influence négative sur la conduite et
est à éviter à tout prix. Il est donc difficile d’estimer le taux exact. Si on conduit, il est préférable de ne pas boire du tout

Il faut en moyenne une heure pour éliminer entre 0,10 ‰ et
0,15 ‰.
L’alcool va passer dans le sang et ensuite, c’est le foie qui va se
charger de l’éliminer.

Le taux d’alcool augmente moins vite au cours d’un repas qu’à
jeun. L’alcool reste en effet plus longtemps dans l’estomac avec la
nourriture et passe donc plus lentement dans le sang.

La dose d’alcool absorbée est la même, qu’elle soit diluée ou
non (soda, jus, boisson énergisante, glaçons, etc.) : environ 10 g
d’alcool pour une dose «bar». Par contre, le sucre des sodas ou
des jus va masquer le goût de l’alcool et peut donc amener à boire
de plus grandes quantités. La caféine des boissons énergisantes
diminue quant à elle la perception des effets de l’alcool par son
effet stimulant.

Capture

IDEES RECUES

…la bière, c’est moins fort que l’alcool ?

FAUX. Si c’est servi en quantité standard, chaque verre contient 10g d’alcool pur.

…si vous attendez 1h avant de conduire vous serez « safe » ?

FAUX. Cela dépend de la quantité consommée. Le corps peut à peine éliminer un  verre en 1h. Le taux d’alcool, quant à lui, continue de monter et n’atteint son maximum qu’une heure après le dernier verre.

…vous gérez votre conduite ?

FAUX. Vous avez l’impression de gérer mais l’alcool a des effets sur votre conduite : baisse de la vigilance, augmentation de la distance de freinage, mauvaise perception de la route et des obstacles, automatismes diminués, gestes mal coordonnés, etc. Cela associé au fait que l’alcool induit une surestimation de soi et de ses capacités, vous vous sentez tout puissant, or le danger est bien réel !

…si vous prenez un café ou une boisson énergisante, vous n’aurez plus aucun effet ?

FAUX. Il n’y a aucune recette pour faire baisser le taux d’alcool dans le sang ou pour faire disparaitre les effets. La seule solution qui fonctionne, c’est attendre que le foie ait éliminé l’alcool présent dans l’organisme.

…ça va aller si vous n’avez bu que des cocktails ?

FAUX. Une dose d’alcool reste une dose d’alcool même si elle est mélangée à du soda ou du jus de fruit. En réalité, vous risquez de consommer plus d’alcool avec un cocktail car le mélange sucré passe beaucoup mieux…Sans compter que le sucre accélère le passage de l’alcool dans le sang.

… si vous avez l’habitude de boire, l’alcool n’aura plus beaucoup d’effet sur vous ?

FAUX. L’alcool a des effets sur tout le monde. Habitué ou pas, un conducteur qui conduit avec un taux d’alcool d’1 gramme dans le sang a 4 fois plus de risques d’avoir un accident mortel qu’un conducteur sobre.

EFFETS SUR LA CONDUITE

Ottos_Bourré

• Baisse de la vigilance
• Temps de réaction plus long
-> Augmentation des distances d’arrêt
• Champ visuel rétréci
-> ‘Vision tunnel’
• Mauvaise perception des distances, vitesses et couleurs
• Vision nocturne et réaction à l’éblouissement altérées
• Surestimation de ses capacités et désinhibition
-> Prise de risque plus importante

CONTROLES

Capture

Comment se passe un test
d’alcoolémie ?

Vous bénéficierez d’un délai de 15
minutes avant de procéder à un test
d’haleine.

Vous serez invité(e) à réaliser un
test d’haleine en soufflant plusieurs
secondes dans un éthylomètre
(appareil électronique avec un embout
à usage unique). Celui-ci indiquera l’un
des 3 résultats suivants : S (safe), A
(alert) ou P (positif ).

Si le résultat est « S », vous pourrez
reprendre la route. En cas de résultat
« A » ou « P », l’étape suivante de la
procédure est une analyse d’haleine
qui déterminera avec précision
votre taux d’alcool. Vous serez donc
amené(e) à souffler une nouvelle fois.

Lors d’un contrôle, le policier vous fera
peut-être d’abord souffler brièvement
dans un « sampler » (appareil avec
un petit entonnoir), qui permet de
détecter rapidement la présence
d’alcool dans votre haleine. En cas de
résultat positif, vous devrez subir le test ou l’analyse d’haleine.

Calculateur d’amendes

Pour approfondir sur ce thème:

Chargement des articles...

Aucun articles trouvés

Voir plus