Sommeil au volant

1/10 - Téléphoner au volant n’est pas plus dangereux qu’avoir une conversation avec un passager

2/10 - Quelle est la distance parcourue par votre véhicule si vous quittez la route des yeux pendant 4 secondes pour jeter un œil sur votre téléphone alors que vous roulez à 90 km/h sur l’autoroute ?

3/10 - Vous attendez au feu rouge. Vous décidez d’en profiter pour répondre rapidement au message d’un collègue sur votre smartphone. Est-ce autorisé ?

4/10 - Par rapport à un conducteur qui porte toute son attention sur la circulation, par combien est multiplié le risque d’accident d’un conducteur qui compose ou lit un message en conduisant

5/10 - Vous circulez en France et vous passez un appel en mains-libres avec votre oreillette bluetooth. Est-ce autorisé ?

6/10 - Lorsqu’on utilise son téléphone en conduisant, quelle amende risque-t-on ?

7/10 - Vous êtes dans les embouteillages. Pouvez-vous prendre votre téléphone pour répondre à un appel ?

8/10 - Quelle est la proportion de conducteurs wallons qui estiment que la majorité des messages qu’ils ont envoyés en conduisant auraient pu être envoyés plus tard ?

9/10 - Quel est le pourcentage de conducteurs wallons qui ne supportent pas les gens qui manipulent leur téléphone au volant ?

10/10 - Quelle est le pourcentage de diminution des informations enregistrées par le cerveau d’un conducteur en cas de conversation téléphonique (avec ou sans kit mains-libres) au volant ?