Campagne BOB d’hiver : plus de 97% de conducteurs sobres !

L’AWSR et la Police se réjouissent du bilan positif de la campagne BOB de fin d’année en Wallonie. Le nombre de contrôles réalisés est plus élevé que jamais et le pourcentage de conducteurs sous l’influence de l’alcool continue de diminuer !

97,2% de conducteurs sobres en Wallonie !

La campagne BOB de fin d’année s’est clôturée le 30 janvier dernier. Pendant 9 semaines, la Police fédérale et les zones de la Police locale ont effectué plus de 122.000 contrôles en Wallonie, soit environ 1.850 conducteurs contrôlés chaque jour ! Les contrôles se sont avérés négatifs pour 97,2% des conducteurs.

On constate une évolution positive depuis l’année dernière. Le nombre de contrôle a augmenté de 14,6% et le pourcentage de conducteurs positifs a diminué pour passer de 3,2 à 2,8%.

Résultats des contrôles menés en Wallonie

Néanmoins, 71% des conducteurs qui avaient consommé de l’alcool avaient beaucoup bu et présentaient une alcoolémie supérieure à 0,8‰ alors que la limite est de 0,5‰. Il s’agit malheureusement d’un pourcentage assez stable d’année en année.

Pour le communiqué de presse complet, c’est par ici.

1 Wallon sur 20 utilise un système illégal pour détecter les radars !

Les avertisseurs de radars ont le vent en poupe ! Selon une récente enquête de l’AWSR, près d’un Wallon sur 4 en possède un.

Un quart des conducteurs wallons roule avec un système avertissant de la présence de radars. Parmi ceux-ci, 1 sur 20 utilse un système illégal qui brouille ou détecte les ondes radars. L’utilisation de ces systèmes illégaux peut pourtant couter très cher. Un conducteur pris sur le fait risque en effet une amende pouvant aller de 600 à 6.000 euros et une peine de prison de 15 jours à 3 mois !

Il ressort de l’enquête de l’AWSR que les  avertisseurs de radar sont davantage utilisés par les hommes (par 24% d’entre eux) que par les femmes (9%) et davantage par les 18-34 ans (23%) que par les 35-54 ans (16%).

Par ailleurs, ces systèmes ne sont pas infaillibles… Les conducteurs qui disent les utiliser sont en effet ceux qui reçoivent le plus de PV. Parmi les gens qui utilisent un avertisseur radar, 26% ont eu au moins un PV pour excès de vitesse en 2015 et ce pourcentage augmente jusqu’à 47% pour les conducteurs qui utilisent un système illégal. Parmi les conducteurs qui n’utilisent aucun système, seuls 16% ont eu au moins un PV pour excès de vitesse en 2015.

La meilleure solution pour éviter les PV reste de respecter les limitations de vitesse !