This is the (week-)end

This is the (week-)end

Barbecues, festivals, terrasses, Euro 2016, … Les festivités seront nombreuses cet été et malgré les risques, certains conducteurs n’hésiteront pas à reprendre le volant après avoir consommé de l’alcool et/ou de la drogue avec à la clé : l’accident qui gâche la soirée. 

En 2015, le nombre de personnes décédées sur les routes pendant le week-end a fortement augmenté en Wallonie, particulièrement en été. Pendant les mois de juillet et août 2015, près d’1 accident mortel sur 2 a eu lieu le week-end contre en moyenne 2 sur 5 pendant la période de référence 2010-2014. Les jeunes sont particulièrement concernés. Le nombre de personnes décédées dans des accidents impliquant un jeune conducteur (18-24 ans) est 3 fois plus élevé les nuits de week-end par rapport aux autres moments de la semaine. Par ailleurs, près de 40% des personnes tuées sur les routes les nuits de week-end sont de jeunes hommes.

Ces résultats préoccupants ont poussé l’Agence wallonne pour la Sécurité routière à s’attaquer à cette problématique en menant une campagne de sensibilisation spécifique aux accidents de week-end pendant tout l’été 2016.

LE SAVIEZ-VOUS ?

La limite légale de consommation d’alcool au volant est de 0,5 g/litre de sang = 0,50‰ (promille) = 0,20 mg/litre d’air alvéolaire expiré.

 

La conduite sous influence de drogues fait quant à elle l’objet d’une tolérance zéro.

En moyenne, un verre standard correspond approximativement à une alcoolémie de :

  • 0,30‰ pour une femme (70 kg)
  • 0,20‰ pour un homme (80 kg)

Simulateur d’alcool en ligne !

Il y a la même dose d’alcool dans chacun de ces verres = 10g d’alcool pur

Capture équivalence verres d'alcool

Chaque verre consommé fait monter le taux d’alcool de 0,20‰ à 0,25‰ en moyenne. L’augmentation du taux varie en fonction de l’état de santé, du degré de fatigue ou de stress, du tabagisme ou simplement des caractéristiques physiques de la personne. Ils est donc difficile d’estimer le taux exact. Si on conduit, il est préférable de ne pas boire du tout !

C’est le foie qui participe principalement (95%) à l’élimination de l’alcool et non l’estomac. Il est donc erroné de croire que si on mange, notre taux d’alcool baissera. Mais il augmentera moins vite cvar l’alcool restera plus longtemps dans l’estomac avec la nourriture, et mettra donc plus de temps à passer dans le sang.

Il faut plus d’une heure pour éliminer 0,10‰

Une dose d’alcool reste une dose d’alcool même si elle est mélangée à du soda ou du jus de fruit. En réalité, vous risquez de consommer plus d’alcool avec un cocktail car le mélange sucré passe beaucoup mieux…Sans compter que le sucre accélère le passage de l’alcool dans le sang.

 

Barman-01

IDEES RECUES

…la bière, c’est moins fort que l’alcool ?

FAUX. Si c’est servi en quantité standard, chaque verre contient 10g d’alcool pur.

…si vous attendez 1h avant de conduire vous serez « safe » ?

FAUX. Cela dépend de la quantité consommée. Le corps peut à peine éliminer un  verre en 1h. Le taux d’alcool, quant à lui, continue de monter et n’atteint son maximum qu’une heure après le dernier verre.

…vous gérez votre conduite ?

FAUX. Vous avez l’impression de gérer mais l’alcool a des effets sur votre conduite : baisse de la vigilance, augmentation de la distance de freinage, mauvaise perception de la route et des obstacles, automatismes diminués, gestes mal coordonnés, etc. Cela associé au fait que l’alcool induit une surestimation de soi et de ses capacités, vous vous sentez tout puissant, or le danger est bien réel !

…si je prends de la cocaïne ou un autre produit excitant (amphétamines, speed, ecstasy, etc.), je suis plus vif et j’ai des réflexes plus rapides au volant.

FAUX : avec ce type de drogues, on aura tendance à rouler dangereusement et à adopter une conduite plus téméraire, rapide et agressive. On prendra plus de risques alors qu’on aura moins de contrôle sur notre véhicule. De plus, ces drogues donnent l’impression d’avoir beaucoup d’énergie et masquent la sensation de fatigue.

…lorsque l’on fume un joint, on est beaucoup plus concentré sur la route.

FAUX : on doit en réalité faire beaucoup plus d’efforts pour se concentrer. De plus, on a tendance à rater un tas de panneaux, on ne se concentre que sur une chose à la fois (par ex. uniquement la plaque de la voiture que l’on suit), on dévie de sa trajectoire, on n’entend plus très bien les bruits de la circulation car ils paraissent lointains.

…si vous prenez un café ou une boisson énergisante, vous n’aurez plus aucun effet ?

FAUX. Il n’y a aucune recette pour faire baisser le taux d’alcool dans le sang ou pour faire disparaitre les effets. La seule solution qui fonctionne, c’est attendre que le foie ait éliminé l’alcool présent dans l’organisme.

…ça va aller si vous n’avez bu que des cocktails ?

FAUX. Une dose d’alcool reste une dose d’alcool même si elle est mélangée à du soda ou du jus de fruit. En réalité, vous risquez de consommer plus d’alcool avec un cocktail car le mélange sucré passe beaucoup mieux…Sans compter que le sucre accélère le passage de l’alcool dans le sang.

… si vous avez l’habitude de boire, l’alcool n’aura plus beaucoup d’effet sur vous ?

FAUX. L’alcool a des effets sur tout le monde. Habitué ou pas, un conducteur qui conduit avec un taux d’alcool d’1 gramme dans le sang a 4 fois plus de risques d’avoir un accident mortel qu’un conducteur sobre.

…le cannabis, c’est moins dangereux que l’alcool au volant.

FAUX : avec le cannabis, le risque d’accident est multiplié jusqu’à 3 fois. Le cannabis altère la vision, l’audition et les capacités de coordination et de réaction. On a l’impression d’être cool et détendu, mais on n’est plus en mesure de réagir correctement aux conditions de circulation, notamment en cas d’urgence. Le risque est encore plus grave si l’on mélange cannabis et alcool : il est multiplié par 100 !

…conduire en étant fatigué est moins dangereux que conduire sous l’influence de l’alcool

FAUX :  conduire après une nuit blanche équivaut même à prendre la route avec un taux d’alcool de 1g (par litre de sang) et multiplie donc par 4 à 5 le risque d’accident !

EFFETS SUR LA CONDUITE

Alcool, cannabis, amphétamines, ecstasy, héroïne, etc. Toutes ces substances présentent un danger car leur consommation modifie le comportement du conducteur.

Ottos_Bourré

• Baisse de la vigilance
• Temps de réaction plus long
– -> Augmentation des distances d’arrêt
• Champ visuel rétréci
– -> ‘Vision tunnel’
• Mauvaise perception des distances, vitesses et couleurs
• Vision nocturne et réaction à l’éblouissement altérées
• Surestimation de ses capacités et désinhibition
–-> Prise de risque plus importante

CONTROLES

Capture2

SAFE< 0,5

SAFE = OK

0,5 ≤ ALERT < 0,8

ALERT = 3h d’interdiction de conduire + amende

0,8 ≤ POSITIF

POSITIF = 6h d’interdiction de conduire + amende + tribunal/parquet + retrait de permis

La limite légale de consommation d’alcool au volant est de 0,5 g/litre de sang.

Calculateur d’amendes en ligne !

Les supports de campagne

Les affiches autoroute

Les spots radio

Mock-up-Panneau
Capture4

Le dépliant « alcool »

Capture5

La vidéo de la campagne

Alcool, drogues… Attention aux ingrédients du cocktail explosif souvent à l’origine de l’accident de voiture !

 

 

La vidéo de la campagne