Ralentis, sinon…

Ralentis, sinon…

La vitesse joue un rôle dans 30 % des accidents mortels, soit près d’un accident sur 3. Même quand elle n’est pas la cause première d’un accident, elle représente un facteur aggravant, en augmentant la violence des impacts et la gravité des lésions chez les victimes.

Plusieurs études montrent que les comportements sont en partie influencés par la norme sociale : un conducteur qui roule généralement vite et qui pense que sa famille ou ses amis ne désapprouvent pas ce comportement n’aura pas tendance à le remettre en question et encore moins à le modifier.

L’AWSR a interrogé des conducteurs wallons à ce sujet et il apparaît que seuls la moitié d’entre eux pensent que leur entourage estime qu’il faut respecter les limitations de vitesse.

Capture affiche POS FR

Par ailleurs, moins de la moitié (47%) des conducteurs qui avouent rouler plus vite que la moyenne disent ressentir une désapprobation de leur comportement de la part de leurs proches. Et c’est sans évoquer ceux qui roulent vite mais ne s’en rendent même pas compte… La nouvelle campagne de l’AWSR a pour objectif de modifier cette mauvaise perception.

De nombreuses campagnes ont déjà été menées et l’on constate encore malgré tout une trop grande banalisation de la vitesse excessive. Alors, comment sensibiliser le plus efficacement possible : par une approche choc, qui montre les conséquences réelles d’une vitesse excessive, ou par une approche plus positive, qui utilise l’humour ?

 

L’AWSR a décliné sa campagne en deux spots vidéo et les Wallons sont invités à choisir celui qu’ils estiment être le plus efficace via la plateforme www.ralentissezsinon.be

La vitesse rend …

Capture

… long à la détente

Votre distance d’arrêt est en effet plus longue que vous ne l’imaginez ! Et oui, car avant que la voiture soit complètement immobilisée, il faut compter la distance de réaction ET la distance de freinage !

La distance de réaction correspond au nombre de mètres parcourus entre le moment où vous voyez le danger et celui où vous appuyez sur la pédale de frein. La distance de freinage, quant à elle, équivaut au nombre de mètres parcourus à partir du moment où vous appuyez sur le frein jusqu’à l’arrêt du véhicule. Si vous additionnez les deux, vous avez votre distance d’arrêt ! Et évidemment, plus vous roulez vite, plus votre distance d’arrêt sera longue !

… aveugle

Rouler vite réduit votre champ de vision ! La vitesse augmente le nombre d’informations transmises au cerveau, qui n’arrive plus à les traiter toutes. Les dangers sur les côtés ne sont plus perçus, et vous ne les anticiperez donc pas.

… lourd

En cas de collision, la masse est démultipliée, et le choc peut être comparé à une chute libre!

VRAI OU FAUX ?

« Les limitations de vitesse ne sont pas réalistes »

FAUX : les limitations de vitesse n’ont bien évidemment pas été établies au hasard. Plus on roule vite et plus les conséquences en cas d’accident seront graves. C’est d’autant plus le cas en agglomération où l’on retrouve de nombreux usagers faibles. En cas d’impact à 65 km/h, un piéton n’a même pas 20% de chances de survivre alors qu’il en a 50% à 50 km/h…

« Rouler un peu plus vite ne change pas grand-chose »

FAUX : en cas d’impact, même de faibles variations de vitesse peuvent faire toute la différence. Un conducteur qui roule à 60km/h au lieu de 50 en agglomération mettra 34m pour s’arrêter contre 26m à 50 km/h. Soit environ la longueur de 2 voitures. S’il doit freiner brusquement pour éviter un piéton qui traverse, cela peut faire toute la différence !

« Je suis pressé, ça me permettra de gagner du temps »

FAUX : en réalité, rouler vite ne permet pas vraiment de gagner beaucoup de temps. Pour un trajet de 5km, rouler à 60km/h au lieu de 50 ne permet de gagner qu’une seule minute !

Les distances de sécurité

« Comptez ‘2 crocodiles’ et vous êtes tranquilles ! »

Sur autoroute, à 120 km/h, il est conseillé de laisser environ 70 m entre 2 véhicules ( = la distance parcourue en 2 secondes). C’est ce qu’on appelle la distance de de sécurité. La technique des « 2 crocodiles » permet de la calculer facilement : je choisis un point de repère le long de la route (pont, panneau de signalisation,…) et commence à compter « 1 crocodile, 2 crocodiles » dès que le véhicule qui me précède passe ce repère. Si je passe à hauteur de ce point de repère avant d’avoir terminé de compter le 2ecrocodile, c’est que je roule trop près du véhicule devant moi.

« Rouler un peu plus vite ne change pas grand-chose »

FAUX : en cas d’impact, même de faibles variations de vitesse peuvent faire toute la différence. Un conducteur qui roule à 60km/h au lieu de 50 en agglomération mettra 34m pour s’arrêter contre 26m à 50 km/h. Soit environ la longueur de 2 voitures. S’il doit freiner brusquement pour éviter un piéton qui traverse, cela peut faire toute la différence !

Conseils et Astuces

Planifiez votre trajet pour avoir une idée du temps de déplacement, de l’itinéraire, etc.

Vérifiez les conditions de circulation avant de partir : embouteillages, travaux, accessibilité des lieux (possibilité de parking aux abords du lieu de rendez-vous, …)

Partez à temps, en prenant une marge de manœuvre pour les imprévus. Le stress peut pousser à rouler plus vite pour tenter de « rattraper » le temps perdu.

Les supports de campagne

Les affiches autoroute

Mock-up affiche autoroute NEG
Mock-up affiche autoroute

La plateforme

www.ralentissezsinon.be