Mourir pour un message : vous likez ?

Mourir pour un message : vous likez ?

« Mourir pour un message… vous likez ? ». C’est par cette interpellation que l’Agence wallonne pour la Sécurité routière invite les automobilistes à réfléchir à l’utilisation du téléphone au volant.

L’usage du téléphone au volant entraine un risque accru d’accident (x 3 pour le fait de téléphoner et x 23 pour le fait de lire ou d’écrire un message) et a des conséquences très néfastes sur la tâche de conduite car on ne peut tout simplement pas faire deux choses en même temps.

La campagne de sensibilisation souhaite mettre en avant cette réalité : le risque pris est énorme, pour un simple message, qui, dans la plupart des cas n’est pas urgent !

1 conducteur sur 10 regarde régulièrement son GSM en conduisant !

1 conducteur sur 2 déclare avoir déjà  regardé son smartphone en conduisant parce qu’il a reçu une notification, un sms ou un appel ; 1 conducteur sur 10 le fait même régulièrement. Par ailleurs, 1 conducteur sur 20 avoue qu’il lui arrive régulièrement, voire très régulièrement, de lire, écrire un sms ou téléphoner sans kit mains libres en conduisant. Ces chiffres sont issus d’une enquête de l’Agence wallonne pour la Sécurité routière (AWSR) menée auprès de 1.000 conducteurs wallons à propos de leur utilisation du smartphone au volant.

Beaucoup de risques pour pas grand-chose…

La moitié des répondants estiment que 80% des messages qu’ils envoient au volant pourraient être envoyés plus tard…1 conducteur sur 4 considère même que la totalité des sms pourraient être reportés.

Rédiger ou lire un message nécessite de quitter la route des yeux pendant plusieurs secondes. En 1 seconde d’inattention à 90 km/h, on parcourt déjà  25 mètres à l’aveugle…1/3 des conducteurs interrogés se sont d’ailleurs déjà fait (au moins) une frayeur en manipulant leur téléphone au volant.

VOUS SOUHAITEZ PLUS D’INFORMATIONS SUR LA DISTRACTION AU VOLANT  ?

Découvrez la rubrique spécialement consacrée à ce sujet

Les supports de campagne

Les affiches autoroute

Le spot radio

La vidéo de la campagne

1 Wallon sur 20 envoie régulièrement des messages au volant. Pourtant, tapoter sur son smartphone en conduisant multiplie par 23 le risque d’accident ! Le risque pris est énorme, pour un simple message, qui, dans la plupart des cas n’est pas urgent !