Le couloir de secours – Un laissez-passer pour la vie

Le couloir de secours – Un laissez-passer pour la vie

Dans son souci permanent de préserver les vies humaines sur les routes et de soutenir l’effort constant des services de secours, l’Agence wallonne pour la Sécurité routière sensibilise les automobilistes à rendre la nouvelle règle du couloir de secours systématique en cas de file.

En effet, depuis le 1er octobre, dès qu’un ralentissement ou un embouteillage se forme, sur une voie publique à deux bandes de circulation (dans le même sens), il s’agit de créer un couloir entre la voie de gauche et celle de droite, en s’écartant de part et d’autre de la route pour laisser passer les éventuels services de secours. En présence de trois bandes, le couloir se trouvera entre la bande de gauche et la bande centrale. Cette pratique est désormais d’application partout en Belgique, et pas uniquement sur les autoroutes.

Des chiffres interpellants :

En 2019, le nombre d’accidents corporels [1] sur les routes s’élevait à :

  • 699 en Belgique dont 10.707 rien que pour la Wallonie
  • Parmi ceux-ci, on déplore 950 blessés graves et 311 décès

 

[1] Source : AWSR / STATBEL

L’instauration du couloir de secours a déjà démontré son efficacité dans les pays où la règle est déjà d’application (Allemagne ; Autriche ; Luxembourg ; Suisse) : elle permet d’augmenter de 40% les chances de survie des victimes d’accidents de la route [2]

 

[2] Selon une étude de l’ASFiNAG, opérateur de péage autoroutier autrichien

Le couloir de secours : un laissez-passer pour la vie

Affiche_1_fr

Le couloir de secours : un laissez-passer pour la vie, c’est le message que l’Agence wallonne pour la Sécurité routière (AWSR) soutient durant cette campagne.

 

Cette communication sera déclinée sur les 300 panneaux routiers ainsi que sur nos canaux digitaux à partir du 28 octobre 2020 afin de conscientiser les Wallons à un meilleur partage de la route avec les véhicules de secours.

 

Ensemble, partageons mieux la route pour préserver la vie de tous.